Grèce : le tourisme prend du plomb dans l'aile

Les réservations de dernière minute ont chuté de 30%. [JOHN MACDOUGALL / AFP]

Si des centaines de milliers de touristes visitent actuellement la Grèce, les réservations de dernière minute ont diminué de 30% depuis l'annonce du référendum, s'est alarmé mercredi le représentant de la confédération du tourisme grec, qui espère une conclusion rapide des négociations.

 

Depuis l'annonce du référendum par le premier ministre Alexis Tsipras, dans la nuit du 26 au 27 juin, repoussant un accord avec les créanciers du pays (UE et FMI), "il y a eu une chute des réservations de dernière minute d'environ 30%", a dit à l'AFP le directeur de la Conféderation tourisme grec (SETE) Alexandre Lamnidis, précisant que ces réservations de dernière minute représentent 20% du total des réservations. "Dans le cas où on trouve un accord dans la semaine, les affaires vont continuer, dans le cas contraire, et si la situation perdure encore 2 ou 3 semaines, nous pensons que nous allons avoir des problèmes, notamment d'approvisionnement" en denrées alimentaires, a-t-il ajouté.

Depuis le contrôle des capitaux, annoncé le 28 juin, les banques sont fermées, et les virements vers des comptes étrangers interdits, ce qui entrave les achats de produits importés, comme la viande par exemple. Les retraits d'argent sont limités à 60 euros par personne et par jour. "Certains hôtels veulent s'approvisionner en nourriture et bien sûr, les fournisseurs, qui sont sous pression, se demandant de quoi sera fait le lendemain, demandent à être payés en cash, et du cash, il n'y en a pas", a expliqué M. Lamnidis. 

Sur les îles grecques, très fréquentées en ce moment, "il y a quelques problèmes ici et là avec l'argent liquide, avec les distributeurs de billets" et "il y a des craintes, pas encore des problèmes, des craintes à propos de l'approvisionnement en nourriture et de ce qui va arriver dans les 2 ou 3 prochaines semaines", a-t-il poursuivi. Le poids du secteur touristique est estimé entre 15 et 20% du PIB grec. En 2014, 24 millions de touristes, un record, ont visité la Grèce et rapporté au pays 13,5 milliards d'euros, selon la confédération qui espère cette année atteindre 25 millions de visiteurs, et un 14,3 milliards d'euros.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles