Turquie : les opérations contre l'EI vont se poursuivre

Les forces de police turques. [ILYAS AKENGIN / AFP]

Les opérations engagées vendredi 24 juillet par l'armée et la police turques contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) et les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) vont continuer, a annoncé le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu.

 

"Les opérations commencées aujourd'hui ne sont pas ponctuelles, elles vont se poursuivre", a déclaré à la presse M. Davutoglu, après les raids aériens qui ont frappé des cibles jihadistes en Syrie et le raid lancé contre des membres de l'EI et du PKK dans tout le pays. "L'opération menée contre l'EI a rempli son objectif et ne s'arrêtera pas", a-t-il insisté.

"Je le dis ici très clairement, il n'est pas question pour la Turquie de prendre part à la guerre qui dure depuis quatre ans en Syrie", a-t-il souligné, "mais nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour protéger nos frontières". "Le moindre mouvement menaçant pour la Turquie entraînera la plus sévère des réactions", a prévenu le chef du gouvernement.

 

297 personnes arrêtées

M. Davutoglu a également indiqué que, contrairement à certaines informations, son pays n'avait pas prévenu le régime de Damas des frappes aériennes conduites tôt vendredi matin contre l'EI à l'interieur de son territoire. Ces informations sont "sans fondement", a-t-il dit.

M. Davutoglu a également indiqué que 297 personnes soupçonnées de liens avec des "groupes terroristes", militants de l'EI, kurdes ou d'extrême gauche, avaient été arrêtées vendredi par la police dans treize province du pays. Parmi ceux-ci figurent 37 ressortissants étrangers, a-t-il précisé.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles