Grèce : 85 milliards d'euros pour Athènes

Athènes et ses créanciers sont parvenus dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 août 2015 à un accord sur les objectifs budgétaires du pays jusqu'en 2018. [ARIS MESSINIS / AFP / Archives]

Athènes et ses créanciers sont parvenus cette nuit à un accord sur les objectifs budgétaires du pays jusqu'en 2018 et sur un troisième plan d'aide. Ce dernier devrait apporter "un financement d'environ 85 milliards" sur trois ans, a indiqué le gouvernement grec dans un communiqué.

 

La Grèce et ses créanciers sont parvenus à un accord sur les objectifs budgétaires du pays entre cette année et 2018 ainsi que sur un troisième plan d'aide, a indiqué mardi une source gouvernementale grecque à l'AFP et citée également par l'agence de presse grecque ANA.

En 2015, il est convenu que la Grèce connaîtra un déficit primaire (solde du budget hors remboursement de la dette) de 0,25% du PIB, avant un excédent primaire de 0,5% du PIB en 2016, 1,75% en 2017 et 3,5% en 2018, selon cette source gouvernementale.  

 

85 milliards en échange d'ajustements budgétaires

Selon le gouvernement grec, la Grèce "assure" grâce à cette somme, en échange d'une longue liste d'ajustements budgétaires et de réformes, "la couverture de ses remboursements d'emprunts et des arriérés de paiement de l'Etat".

Les discussions continuent sur certains détails et il n'y a pas encore d'accord politique, a indiqué de son côté au même moment une porte-parole de la Commission

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles