Une ancienne esclave sexuelle tue un commandant de Daesh

Un commandant de Daesh aurait été tué par une esclave sexuelle. [Al-FurqanMedia/AFP]

Une Irakienne aurait tué Abou Anas, un des commandants de Daesh, qui avait fait d'elle une esclave sexuelle.

 

Dans une interview à la chaîne de télévision Al-Sumaria, le porte-parole du Parti démocratique du Kurdistan, Saeed Mamouzini a déclaré qu'Abou Anas, un des commandants du groupe islamiste Daesh, avait été assassiné par une femme. Membre de la minorité des Yazidis, celle-ci aurait été une esclave sexuelle du jihadiste. Elle aurait été mariée de force à plusieurs hommes qui se trouvaient sous le commandement de Anas.

 

Le viol, une arme pour terroriser les populations

Comme l'a noté l'agence de presse ABNA, cette information intervient quelques jours seulement après que plusieurs femmes "non irakiennes" aient été transportées dans Mossoul par Daesh pour servir elles aussi d'esclaves sexuelles. Un "ravitaillement" ordonné par le leader du groupe jihadiste, Abou Bakr al-Baghdadi en personne.

 

 

Selon les Nations Unies, Daesh utilise les esclaves sexuelles pour deux raisons différentes. Dans un premier temps, c'est un moyen pour eux d'attirer les combattants en leur promettant des femmes pour assouvir leurs désirs sexuels. Dans un second temps, c'est une arme utilisée pour terroriser les populations locales.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles