11 septembre : une banque finance les études des enfants d'employés décédés

Le 11 septembre 2001, les États-Unis vivaient un des épisodes les plus traumatisants de son histoire. [SETCH MC ALLISTER / AFP]

Quelques jours après les attaques terroristes du 11 septembre 2001, la banque Sandler O’Neill & Partners avait créé une fondation destinée à venir en aide aux familles de leurs employés décédés. A ce jour, les études de 54 enfants ont été financées grâce à la fondation.

 

Le 11 septembre 2001, 66 employés de la banque d'investissement Sandler O’Neill & Partners, qui occupait le 104 étage de la tour sud du World Trade Center, ont perdu la vie dans l’attaque terroriste, laissant derrières eux soixante-seize enfants sans père ou mère.

Quelques jours après le drame, la banque avait deux priorités : remettre l'entreprise à flot et aider les familles de leurs employés disparus. C’est ainsi qu’est née la Sandler O’Neill Foundation, destinée à financer les frais de de scolarité des enfants des employés décédés.

Jimmy Dunne, partenaire de la banque, a expliqué au journal américain The Oregonian les motivations de la banque à l'époque. "C’était le moment de se relever. (…) Je me souviens avoir vu le sourire satisfait de Ben Laden à la télé et en avoir immédiatement conclu qu’on ne se laisserait pas intimider (…) qu’on reviendrait plus forts que jamais (…). Et cela signifiait prendre soins de nos employés et de leurs enfants avec respect et reconnaissance".

 

 

Quatorze ans après les attaques, cinquante-quatre étudiants ont bénéficié de l’aide de la fondation. Quatre d’entres eux ont rejoint l’université de Boston, d’où venait Welles Crowther. Ce jeune homme de 24 ans, employé de la banque, avait sauvé douze personnes le jour du drame avant de retourner dans la tour sud où il est décédé.

Il reste encore vingt-deux enfants qui pourront voir leurs frais de scolarité financés par Sandler O’Neill Foundation. Cette dernière cessera d’exister lors de la remise de diplôme du dernier enfant susceptible de bénéficier de l’aide de Sandler O’Neill & Partners, actuellement âgé de 13 ans.

 

Vous aimerez aussi

Terrorisme Les Etats-Unis offrent un million de dollars pour retrouver un fils de Ben Laden
Editorial La semaine de Philippe Labro : le recueillement d'un peuple, une population en alerte
Un homme se recueille au mémorial du 11 septembre à New York, le 11 septembre 2018, 17 ans après les attentats   [Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP]
Terrorisme Hommage aux victimes du 11 Septembre à New York

Ailleurs sur le web

Derniers articles