Norvège : des politiciens proposent d'accueillir les réfugiés sur des îles de l'Arctique

L'archipel se situe à l'un des endroits les plus reculés du monde. [DOMINIQUE FAGET / AFP]

Alors que l'Europe fait face à un afflux de migrants depuis plusieurs mois, des politiciens norvégiens se penchent sur l'envoi de réfugiés sur l'archipel de Svalbard, l'une des zones les plus reculées du monde.

 

Cet archipel, qui se situe dans l'océan Arctique et à proximité du Groenland, a la particularité de compter plus d'ours que d'êtres humains parmi ses habitants, note The Independant.

Malgré cette singularité, c'est bien sur ces îles que le parti Vert norvégien propose d'accueillir les réfugiés. Le parti a demandé au gouverneur de l'archipel d'étudier la légalité de cette proposition.

Car si la Norvège appartient bien à l'espace Schengen, l'archipel du Svalbard n'en fait pas partie. Pour contourner ce problème, le parti veut s'appuyer sur le Traité du Svalbard signé en 1920. Ce dernier, qui reconnaît la souveraineté de la Norvège, stipule que les citoyens des pays signataires ont des droits égaux pour exercer des activités commerciales.

 

Créer des emplois

Outre la question des migrants, le parti Vert argue également que l'envoi de réfugiés sur ces îles permettrait de créer des emplois plus sûrs que ceux offerts par l'exploitation des mines de charbon (principale activité de l'archipel à ce jour), notamment avec la construction d'un centre d'accueil.

Pour le seul mois d'août, un peu plus de 2300 demandeurs d'asile, en majorité des Syriens mais également des Afghans et des Erythréens, ont été accueillis en Norvège, rapporte Le Monde.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles