Sexe, drogue, argent... la vie dissolue du fils de l'émir de Dubaï, mort à 34 ans

Sheikh Rashid est décédé à l'âge de 34 ans. [MARWAN NAAMANI / AFP]

Sheikh Rashid, l'un des fils de l'émir de Dubaï, est mort vendredi 18 septembre d'une attaque cardiaque. Une disparition qui soulève beaucoup de questions dans l'émirat, notamment sur le rythme de vie du jeune homme.

 

Il figurait au deuxième rang dans l'ordre de succession de l'émir Mohammed ben Rachid Al Maktoum, qui est également vice-président, Premier ministre et ministre de la Défense des Emirats arabes unis, sur un total de 24 enfants. Trois jours de deuil national ont été décrétés dans le pays après sa mort.

 

Des parties fines dans des palaces

Si officiellement, le décès est expliqué par une crise cardiaque, certains pointent du doigt un abus de drogues. Sheikh Rashid aurait même suivi plusieurs cures de désintoxication. Certaines sources évoquent également la tenue régulière de partie fines, notamment à Riyad (Arabie saoudite), avec des filles, de la cocaïne et du cannabis.

D'autres membres de l'aristocratie de la péninsule arabique pourraient y avoir participé. Le tout se déroulait la plupart du temps dans de grands palaces, la fortune du trentenaire, sportif et passionné de courses de chevaux, étant estimée à près de 2 milliards de dollars.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles