Bientôt des drones humanitaires dans le ciel du Rwanda

Des drones pourraient apporter du matériel humanitaire au Rwanda. [Succo/Pixabay]

L'architecte Norma Foster a imaginé le premier "port de drones" afin de fournir le Rwanda en matériel humanitaire.

 

Le projet, élaboré en collaboration avec l'École polytechnique fédérale de Lausanne, a pour nom de code Red Line. Il s'agit du premier "port de drones", qui devrait être construit d'ici au mois de février 2016 dans la ville de Kibuye. Il est destiné à accueillir des appareils "nouvelle génération" de six mètres d’envergures capables de transporter dix kilos de matériel. Des produits de première nécessité, tels que des médicaments et de la nourriture.

 

 

A l’horizon 2020, trois complexes de ce type sont amenés à voir le jour, ce qui pourrait représenter 10 à 15 % du transport de marchandises. Mais leur fonction ne sera pas seulement d'accueillir les drones. Ces espaces ont été réfléchis comme un croisement entre une station essence, un grand marché africain et un laboratoire technologique. Et les "drones-cargo" devraient eux aussi évoluer pour, à terme, pouvoir transporter des charges allant jusqu'à 100 kilos. De quoi acheminer 200 poches de sang, cinquante poules, et même un être humain.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles