Deux nouvelles attaques au couteau à Jérusalem

Des garde-frontières montent la garde près d'un jardin public de Jérusalem-Ouest, le 14 octobre 2015 [THOMAS COEX / AFP/Archives] Des garde-frontières montent la garde près d'un jardin public de Jérusalem-Ouest, le 14 octobre 2015 [THOMAS COEX / AFP/Archives]

Israël a commencé mercredi à installer des postes de contrôle autour de Jérusalem-Est, parmi une série de mesures destinées à stopper une vague d'attentats. Deux nouvelles attaques ont encore eu lieu dans la journée.

 

Un homme a poignardé et blessé une femme près de la gare routière de Jérusalem avant d'être "neutralisé" par des policiers. La septuagénaire souffre de blessures graves. La police israélienne a décrit décrit l'agresseur comme un "terroriste" arabe, un Palestinien dans le langage des forces de l'ordre.

Plus tôt dans la journée, un homme a tenté de poignarder un agent de sécurité israélien près de la Vieille ville à Jérusalem-Est avant d'être abattu par balles. Il y a eu plus plus d'une vingtaine d'attaques à l'arme blanche contre des Israéliens ou des juifs depuis le 1er octobre. 

La mort mardi de trois personnes dans deux attentats anti-israéliens, dont la première attaque à l'arme à feu dans un bus, a suscité l'alarme en Israël et réveillé le souvenir des attentats meurtriers de la deuxième Intifada.

 
 

Vous aimerez aussi

La Force de l'ONU au Liban (Finul) patrouille près de la frontière avec Israël, à Kfar Kila (Liban), le 4 décembre 2018 [Mahmoud ZAYYAT / AFP]
Moyen-orient Opération israélienne à la frontière libanaise contre des tunnels du Hezbollah
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et sa femme Sara à Jérusalem le 27 novembre 2018  [GALI TIBBON / AFP/Archives]
Israël La police israélienne recommande l'inculpation de Netanyahu pour corruption
Israël Visé par la police pour corruption, Netanyahu réfute

Ailleurs sur le web

Derniers articles