Du désherbant dans les tampons hygiéniques ?

Le désherbant proviendrait du coton utilisé pour fabriquer les tampons. [AFP/Archives]

Une étude montre la présence d'un herbicide cancérogène dans la plupart des tampons et serviettes hygiéniques vendus dans le commerce.

Selon les scientifiques de l'université de La Plata, en Argentine, des traces de glyphosate ont été retrouvées dans 85% des produits d'hygiène féminine contenant du coton. A en croire un rapport de l'Institut International de Recherche sur le Cancer, le glyphosate, un désherbant total, est considéré comme "probablement cancérogène".

Pour leur étude, les chercheurs se sont concentrés sur des produits disponibles dans la région de Buenos Aires. Et les tampons ne sont pas les seuls concernés. Du désherbant a également été retrouvé dans du coton et des compresses de gaze. "Nous ne pensions pas que des produits utilisés dans tous les hôpitaux et centres de santé du pays pour guérir les patients étaient contaminés par un produit cancérigène. Les autorités doivent réagir immédiatement à cette situation", a déclaré Vazquez Medardo Avila, coauteur de l’étude.

La présence de glyphosate serait due au fait que quasiment 100% du coton cultivé en Argentine est génétiquement modifié.

Dans une précédente étude, les chercheurs de l'université de La Plata avaient mis au jour la présence de pesticides dans 77% des fruits et légumes. Près d'un échantillon sur trois contenait entre trois et cinq produits agrochimiques.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles