Irlande : la cocaïne et l’héroïne bientôt décriminalisées

Des salles de shoot devraient également ouvrir à Dublin en 2016. Photo d'illustration. [CC / Roelofzen].

Le secrétaire d'État irlandais chargé de la stratégie nationale sur la drogue, Aodhán Ó Ríordáin, a annoncé en début de semaine que la possession de petites quantités d'héroïne, de cocaïne et de cannabis allait être décriminalisée.

Le député travailliste a déclaré qu'un "changement culturel radical" était nécessaire dans l'approche politique des addictions. Selon lui, la stigmatisation et la honte associées traditionnellement à la consommation de drogue dissuadent les personnes dépendantes et leurs familles d'aller chercher de l'aide. Le but de la décriminalisation - différente de la légalisation en ce que la vente restera interdite, c'est de dire "la substance est illégale, mais en consommer ne fait pas de toi un criminel", a-t-il expliqué lors d'une conférence à la London School of Economics. 

Aodhán Ó Ríordáin a également annoncé que des salles de shoot allaient ouvrir à Dublin l'an prochain, avant que le dispositif soit étendu aux villes de Cork, Galway et Limerick. "Chaque ville est différente, chaque population dépendante est différente, donc les besoins seront différents selon les endroits", a-t-il précisé, soulignant que ces salles ne seraient pas des "libres services" pour les drogués. 

"Il s'agira d'environnement cliniquement contrôlés, destinés à des populations difficiles à atteindre", comme les personnes sans domiciles, qui sans cela consommeraient de la drogue à l'extérieur, créant un risque pour eux-mêmes et pour les autres. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles