Chicago : appelée pour un litige, la police tue deux personnes

La police a reconnu que la deuxième victime avait été tuée «accidentellement». [Daniel Schwen / WIkicommons]

La police de Chicago, appelée pour un litige familiale, a ouvert le feu et tué deux personnes samedi soir dans l'Illinois

Les forces de l’ordre avaient été contactées par un père de famille affirmant que son fils de 19 ans, armé d’une batte de base-ball, le menaçait. A leur arrivée, le jeune homme, qui souffrait d’une maladie mentale, se serait jeté sur eux, entrainant des tirs de la part des policiers. Des salves qui ont causé sa mort et celle de la voisine de 55 ans, qui avait ouvert la porte aux officiers.

«A l’arrivée, les agents ont été confrontés à un sujet combatif ce qui a entraîné les tirs de l’officier,» a indiqué la police de Chicago qui a reconnu que la deuxième victime avait été tuée «accidentellement». Pour son geste, le policier a été mis à pied pour trente jours.

Cette fusillade intervient quelques jours après des manifestations dénonçant les actions des policiers dans la ville et la diffusion des images de la mort d’un adolescent noir abattu par la police. Dans ce nouveau drame, les deux victimes étaient également afro-américaines.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles