Foula, l'île écossaise qui n'a pas encore fêté Noël

Les falaises de l'île de Foula, dans l'archipel des Shetland, en Écosse. Les falaises de l'île de Foula, dans l'archipel des Shetland, en Écosse. [Lis Burk via Wikimedia Commons]

La trentaine d'habitants de Foula, une petite île des Shetland, en Écosse, n’ont encore fêté ni Noël, ni le Nouvel an. En matière de fêtes de fin d’année, ils appliquent en effet l’ancien calendrier julien, abandonné par la quasi-totalité de l’Europe au XVIe siècle. 

Uniquement utilisé par certaines églises orthodoxes, celui-ci place Noël le 6 janvier, et le Nouvel an le 13 janvier. Les habitants de Foula devront donc attendre encore quelques jours pour célébrer Noël, ou plutôt «Yule», la fête scandinave du solstice d’hiver. À cette occasion, les quelque 30 îliens se réunissent tous dans une seule maison.

Située à une quarantaine de kilomètres au sud-ouest du reste des Shetland, Foula est la plus isolée des îles britanniques habitées, et conserve un folklore scandinave très fort, notamment en matière de fêtes et de musique. Sa population a ainsi longtemps été la dernière à parler la langue «Norn», un vieux dialecte utilisé par certains Vikings, disparue autour de 1800.

Quand le temps le permet, un ferry assure une liaison avec une autre île de l’archipel. De mai à septembre, un petit avion propose même le voyage deux fois par semaine.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles