Violences du Nouvel An à Cologne : presque tous les suspects d'origine étrangère

Des femmes manifestent avec des pancartes disant "Nous ne sommes pas du gibier. Bas les pattes !" à Hambourg le 10 janvier 2016 [Bodo Marks / dpa/AFP] Des femmes manifestent avec des pancartes disant "Nous ne sommes pas du gibier. Bas les pattes !" à Hambourg le 10 janvier 2016 [Bodo Marks / dpa/AFP]

La quasi-totalité des suspects des violences, notamment sexuelles, qui ont émaillé la nuit du Nouvel An à Cologne étaient des personnes d'origine étrangère, notamment des demandeurs d'asile arrivés ces derniers mois en Allemagne, a déclaré lundi le ministre régional de l'Intérieur.

"Tant les déclarations des témoins que les rapports de la police (locale), et que les descriptions de la police fédérale indiquent que les personnes qui ont commis ces crimes étaient presque exclusivement d'origine immigrée", a déclaré Ralf Jäger, ministre de l'Intérieur de l'Etat régional de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles