La Chine publie la liste des "authentiques bouddhas vivants"

Un religieux bouddhiste lors d'une cérémonie au Tibet, le 5 janvier 2016. Un religieux bouddhiste lors d'une cérémonie au Tibet, le 5 janvier 2016. [Crédit JOHANNES EISELE / AFP]

Les autorités chinoises ont mis en ligne, ce lundi 18 janvier, une liste de 870 "authentiques bouddhas vivants".

Leurs noms, photos et adresses sont désormais disponibles sur le site du ministère des Affaires religieuses. L'objectif, contrer les "faux bouddhas" qui escroquent les croyants aux quatre coins du pays. Le bouddhisme tibétain reconnaît en effet l'existence de réincarnations de maîtres disparus. Mais beaucoup revendiqueraient ce statut de manière illégitime, pour soutirer de l'argent ou des services aux fidèles.

"En tant que bouddha vivant, je suis réellement heureux de cette mesure", a déclaré Drukhang Thubten Khedrup, vice-président de l'Association des bouddhistes de Chine. Cette initiative s'inscrit selon lui dans une démarche plus globale de transparence au sein de l'association. 

Mais selon certains défenseurs des droits de l'homme, cette liste serait avant tout un moyen pour Pékin de s'immiscer dans les affaires tibétaines. "Cette base de données sur les bouddhas vivants, comme toute la politique autour de la réincarnation, est clairement une initiative du gouvernement visant à contrôler l'après-Dalaï lama", explique ainsi un responsable d'Amnesty International au magazine Time

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles