Iran : les mariages forcés de fillettes en augmentation

La loi iranienne autorise les relations sexuelles avec des fillettes dès l'âge de 9 ans. [BEHROUZ MEHRI / AFP]

Le Comité des droits de l’enfant de l’Onu s’est alarmé jeudi de l’augmentation en Iran des mariages forcés de petites filles, parfois âgées de moins de 10 ans, avec des hommes beaucoup plus âgés.

Dans son rapport, le Comité (CRC) se dit «gravement préoccupé» par la situation et dénonce la loi iranienne autorisant les relations sexuelles avec des fillettes dès l’âge de 9 ans.

Le comité onusien s’alarme également de la disposition du Code civil iranien obligeant les femmes et les fillettes à satisfaire les besoins sexuels de leurs maris à tout moment, estimant que cette loi légitime le viol conjugal.

A lire aussi : Au Pakistan, des fillettes mariées de force pour régler des dettes

Dans ses conclusions, le CRC appelle ainsi l’Iran à relever l’âge légal du consentement sexuel à 16 ans. Les autorités iraniennes «doivent abroger toutes les dispositions qui autorisent, tolèrent ou conduisent à des abus sexuels d’enfants», souligne encore le comité. 

Selon les derniers chiffres disponibles, cités par Newsweek, un peu plus de 43 000 fillettes âgées de moins de 15 ans avaient été mariées de forces en 2009.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles