Un combattant britannique de Daesh quitte la Syrie, déçu des conditions de vie

Le Britannique vient d'être condamné à sept ans de prison. [AFP]

Un Britannique de 29 ans qui avait rejoint les rangs de Daesh en Syrie a quitté l’organisation terroriste au bout de quelques jours, ne supportant plus les difficiles conditions de vie.

Arrivé en Syrie le 4 novembre 2014 après avoir passé la frontière turque, Mohammed Uddin avait rapidement déchanté. Dans ses échanges électroniques avec un ami resté en Grande-Bretagne, l’homme expliquait souffrir des conditions de vie dans le camp de Daesh, rapporte la presse britannique. «On doit tout le temps porter des vêtements chauds. Il n’y a que de l’eau froide, pas d’électricité et il faut partager des toilettes communes puantes», écrivait-il ainsi. Mohammed Uddin déplorait également «la nourriture fade» servie dans le camp.

A lire aussi : Des espions tchétchènes auraient infiltré Daesh en Syrie

Dans d’autres messages, le Britannique expliquait en avoir marre de tourner en rond, ses formateurs refusant de le laisser rejoindre Raqqa, le fief de Daesh en Syrie. «Ce n’est pas le jihad que nous avions imaginé», soulignait-il.

Un mois après son arrivée, il envoyait un message pour dire qu’il allait fuir l’organisation. Le 12 décembre, il tentait de traverser de nouveau la frontière avec la Turquie mais avait été arrêté par les autorités turques alors qu’il ne possédait pas de papiers. Son passeport lui avait en effet été confisqué par les responsables de Daesh à son arrivée.

Renvoyé à Londres le 22 décembre et arrêté dans la foulée, Mohammed Uddin vient d’être condamné à sept ans de prison. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles