Daesh a perdu des centaines de millions de dollars de cash dans des bombardements

Les appareils de la coalition ont frappé dix bâtiments renfermant des réserves de cash le week-end passé.[AFP]

Daesh a perdu jusqu'à présent des centaines de millions de dollars dans les bombardements menés par la coalition internationale contre ses réserves d'argent liquide en Irak et en Syrie, selon un porte-parole militaire américain mercredi.

Les appareils de la coalition ont frappé dix bâtiments renfermant des réserves de cash le week-end passé, selon le colonel Steven Warren, porte-parole de la campagne aérienne contre les jihadistes de Daesh par la coalition internationale emmenée par les Etats-Unis.

"Nous n'avons pas de chiffres précis, mais nous pensons que ça se compte en centaines de millions de dollars", a estimé le colonel Warren depuis Bagdad, interrogé sur le montant d'argent perdu par Daesh dans des bombardements. Les appareils de la coalition se concentrent tout particulièrement sur les réserves d'argent de Daesh depuis plusieurs semaines afin de tarir le financement des jihadistes. Ceux-ci sont obligés d'effectuer en liquide l'essentiel de leurs transactions, qui sont illégales.

"Clairement c'est impossible de brûler chaque billet, ils ont peut-être pu en récupérer un peu. Mais nous estimons que cette série de frappes significatives leur a porté un sérieux coup au portefeuille", a repris le colonel Warren. Dans le cadre de sa stratégie visant à nuire aux finances des islamistes, la coalition a aussi attaqué des infrastructures pétrolières contrôlées par Daesh.

 

À suivre aussi

Jihane Qassem, une Yazidie de 18 ans, est assise dans un bâtiment abandonné à Baadre, une localité du nord de l'Irak, le 25 juin 2019 [SAFIN HAMED / AFP]
Daesh Abandonner leurs enfants pour rentrer en Irak, le crève-coeur des Yazidies
Justice Paris : un ancien policier acquis aux thèses jihadistes condamné à six ans de prison et écroué
À Sanaa, la capitale du Yémen, de nombreux bâtiments ont été détruits par les raids aériens.
Moyen-orient Cinq ans de guerre au Yémen, les clés pour comprendre le conflit

Ailleurs sur le web

Derniers articles