Israël rend hommage au «Schindler japonais»

Chiune Sugihara est le seul Juste parmi les nations japonais[AHMAD GHARABLI / AFP]

Comme Oskar Schindler, le diplomate japonais Chiune Sugihara a sauvé la vie de plusieurs milliers de juifs durant la Seconde guerre Mondiale.

Mardi 7 juin, Israël à honoré ce Juste parmi les nations japonais en donnant son nom à une rue de Netanya, une ville voisine de Tel-Aviv. Totalement inconnu du grand public, cet homme a pourtant sauvé la vie de plus de 6.000 juifs lituaniens entre le 18 juillet et le 28 août 1940. A cette époque, Chiune Sugihara est le diplomate japonais rattaché à la Lituanie. Connaissant la politique des nazis à l'égard des juifs, il décide de désobéir à son gouvernement et d'aider les juifs de Lituanie.

Il tente alors de leur distribuer un maximum de visas afin de leur permettre de se réfugier au Japon en traversant l'URSS. C'est ainsi que ce grand homme écrira et donnera des visas aux juifs durant des mois. Ecrivant de jour comme de nuit, il continuera à distribuer des visas jusque dans le train qui le ramène au Japon lors de la fermeture du consulat fin 1940.

A lire aussi : Nicole Guedj : «On doit honorer les juifs»

A un an près

Un an plus tard, le troisième Reich envahit l'URSS et ses pays satellites, tels que la Lituanie. Durant l'occupation allemande, plus de 90% des juifs de Lituanie sont exterminés. A son retour au Japon, le ministre des affaires étrangères lui demande de démissioner pour avoir désobéi aux ordres. Chiune Sugihara mourra en 1986 dans l'indifférence la plus totale.

Lors de la cérémonie d'inauguration de la rue, le maire de Netanya, Miriam Fierberg-Ikar, était présent avec le fils de Chiune Sugihara, Nobuki Sugihara. Ce dernier a tenu à remercier le peuple israélien: «Je vous remercie pour cette rue qui porte le nom de mon père. Mon père avait montré aux réfugiés le chemin pour échapper à l'Holocauste et cette rue montre maintenant aux jeunes le chemin vers le futur».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles