Libye : les progouvernementaux ont repris le port de Syrte à Daesh

Les forces gouvernementales libyennes progressent vers la ville de Syrte, le 10 juin 2016 pour y chasser les jihadistes de l'EI [MAHMUD TURKIA / AFP] Les forces gouvernementales libyennes progressent vers la ville de Syrte, le 10 juin 2016 pour y chasser les jihadistes de Daesh [MAHMUD TURKIA / AFP]

Les forces du gouvernement libyen soutenu par la communauté internationale ont repris tard vendredi le port de la ville de Syrte aux jihadistes de Daesh, a indiqué samedi un responsable.

Les forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA) "ont pris le contrôle du port de Syrte et s'y sont installées", a déclaré à  Reda Issa, un responsable du bureau d'informations d'une offensive lancée il y a un mois pour reprendre Syrte et sa région à Daesh.

Ces forces se sont aussi emparées de plusieurs quartiers résidentiels de l'est de la ville, selon M. Issa. De violents combats ont eu lieu entre les jihadistes et les forces du GNA avant que celles-ci ne s'emparent du port, également dans l'est de la cité. M. Issa a fait état de 11 morts et 45 blessés dans les rangs des pro-GNA vendredi, la plupart ayant été atteints par des balles de francs-tireurs de l'EI postés sur les toits des bâtiments.

Les forces du gouvernement libyen soutenu par la communauté internationale près du drapeau du groupe Etat islamique (EI), le 10 juin à Syrte    [Mahmud Turkia  / AFP]
Photo
ci-dessus
Les forces du gouvernement libyen soutenu par la communauté internationale près du drapeau du groupe Daesh, le 10 juin à Syrte

Située à 450 km à l'est de Tripoli et aux mains de l'organisation jihadiste depuis un an, Syrte est la principale base du groupe jihadiste en Libye, où il s'est implanté fin 2014 à la faveur du chaos politique et sécuritaire qui règne depuis la révolte ayant chassé Mouammar Kadhafi en 2011. D'après Reda Issa, les forces progouvernementales encerclent maintenant les combattants jihadistes dans un secteur de 5 km2 entre le centre et le nord de la ville. Elles bloquaient déjà depuis jeudi la façade maritime de la ville grâce à des navires de la marine.

Les forces loyales au GNA, essentiellement composées de milices de la ville de Misrata, sont entrées mercredi dans Syrte et progressent depuis à l'intérieur de la cité, avec l'appui de bombardements aériens et de tirs d'artillerie lourde. Sur son compte Twitter, l'émissaire de l'ONU pour la Libye s'est déclaré samedi "impressionné par les progrès rapides des forces loyales au GNA" à Syrte. Vendredi, un proche conseiller du président américain Barack Obama a indiqué que les Etats-Unis jugeaient encourageantes les avancées des forces du GNA même si "la situation reste fluctuante" à Syrte.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles