Brésil : Dunga limogé après l'élimination de la Copa America

Le sélectionneur pourrait être remplacé par Tite. [Yang Lei/ Photoshot / Icon Sport]

Le sélectionneur du Brésil Dunga a été démis de ses fonctions mardi après l'élimination de la Seleçao dès le premier tour de la Copa America, a annoncé la Fédération brésilienne de football (CBF).

Après une réunion avec Dunga au siège de la CBF à Rio de Janeiro, la direction de la Fédération a annoncé dans un communiqué la dissolution de la "commission technique de la sélection brésilienne" et que "le sélectionneur Dunga et toute son équipe" quittaient leurs fonctions. Dunga, qui dirigeait la Seleçao depuis l'élimination humiliante du Brésil par l'Allemagne 7-1 en demi-finale de "sa" Coupe du monde 2014, n'aura pas réussi en deux ans à lui faire remonter la pente.

Remplacé par Tite ?

Selon la presse brésilienne, Dunga pourrait être remplacé par Tite, l'entraîneur du Corinthians de Sao Paulo. "A partir de maintenant, la CBF va commencer à choisir une nouvelle commission technique pour la sélection brésilienne", précise le communiqué de la Fédération.

A la Copa America 2016, la Seleçao est retombée dans ses travers, un an après une élimination déjà précoce lors de la précédente Copa America, dès les quarts de finale, et alors qu'elle patine en qualifications pour le Mondial-2018 en Russie (6e sur 10). Aux Etats-Unis, dans un groupe B largement à leur portée, les Brésiliens ont été incapables de marquer le moindre but face à l'Equateur (0-0) puis au Pérou, vainqueur 1-0 dimanche.

A lire aussi : Ronaldinho va jouer dans un film avec Jean-Claude Van Damme

Dunga, rappelé aux commandes de la Seleçao en juillet 2014 après une première expérience sur le banc de la sélection brésilienne (2006-2010), était depuis sur un siège éjectable. Début avril, la CBF avait conditionné le maintien du sélectionneur, en particulier pour diriger l'équipe olympique aux Jeux de Rio (5-21 août), à une bonne Copa America. "Dunga dégage !", titrait lundi le quotidien populaire carioca O Dia à la Une de son supplément sportif, tandis que le terme de "honte" revenait dans les médias, reprenant le leitmotiv de 2014.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles