Singapour : licencié à cause de Pokémon Go

Le jeu Pokemon GO n’est pas disponible à Singapour, à la grande déception de Sony Truyen.[DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Un Australien qui travaillait à Singapour a été limogé après avoir posté sur Facebook une violente diatribe pour réclamer que le jeu soit disponible dans le pays.

Sony Truyen tient visiblement beaucoup à jouer à Pokemon Go. Il l’a fait savoir Facebook dans une série de messages expliquant que Singapour n’était pas un bon endroit où vivre … Puisque le jeu n’y est pas disponible !

A lire aussi : Pokemon Go : une chasse géante prévue à Paris le 14 juillet

Des mots très durs

Visiblement très énervé, il a ensuite expliqué que le pays était peuplé de gens stupides. Ses messages ont bien entendu fait réagir, et provoqué d’houleuses discussions entre Sony Truyen et des internautes singapouriens. Des discussions qui ont vu l’Australien avoir des mots très durs pour Singapour et pour ses habitants. Il a ainsi déclaré que le «QI moyen» tomberait s’il venait à quitter le pays, et que les habitants «ne savent même pas lire».

Les excuses de l'employeur

De nombreux internautes ont alors contacté son employeur, un site de location immobilière afin d’exprimer leur colère. Le directeur général du site, Darius Cheng a alors présenté des excuses pour les commentaires de son employé, et a certifié qu’il avait mis fin à son contrat de travail. 

Les autorités nationales sont connues pour prendre des mesures pour le moins strictes quant à ce genre de commentaires. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un expatrié subit les foudres du pays après l’avoir critiqué sur les réseaux sociaux. En 2014 déjà, un banquier britannique du nom d’Anton Casey avait posté une vidéo pour se plaindre de la puanteur des transports publics de Singapour qu’il avait jugé «plein de pauvres». Il avait dans la foulée perdu son emploi et avait quitté le pays. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles