Accusé de viol sur une fille de 14 ans, il échappe à la prison en l'épousant

Le mariage de mineurs est autorisé en Malaisie par la loi islamique (illustration). [MANAN VATSYAYANA / AFP]

Accusé d'avoir violé une jeune fille de 14 ans, un Malaisien a échappé à une peine de prison en épousant sa victime, a rapporté l'agence Reuters. 

Ahmad Syurikri Yusuf, âgé de 22 ans, risquait une peine de 30 ans d'emprisonnement. Mais le tribunal de Kuching, dans la province malaisienne de Sarawak, a décidé de classer l'affaire après que l'accusé a produit un certificat de mariage avec la victime, et que cette dernière a retiré sa plainte. 

A lire aussi : Daesh utilise, justifie et codifie le viol

Pourtant, la loi en Malaisie n'autorise le mariage qu'à partir de 18 ans. Mais selon la loi islamique - la charia - les tribunaux islamiques peuvent accorder des dérogations pour des mariages impliquant des enfants de moins de 16 ans. 

Une pratique répandue

Cette décision a suscité l'indignation des associations de défense des droits de l'Homme. La branche de l'Organisation britannique «Woman's aid» basée à Kuala Lumpur a ainsi déploré le fait que ce genre de situation ne constitue pas un cas isolé. «Il est très commun pour les violeurs de se marier avec leurs victimes, spécialement lorsqu'elle sont mineures, pour couvrir leurs crimes», a déclaré l'une de ses porte-parole à l'agence Reuters. «Il existe un risque élevé dans ce genre de cas que ces filles fassent l'objet d'abus sexuels tout au long de leurs vies. Leur mariage est basiquement une extension de leur viol».

Selon un rapport des Nations Unies datant de 2010, 82.000 filles âgées de 15 à 19 ans sont mariées en Malaisie. Et 16.000 d'entre elles ont moins de 15 ans. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles