Clint Eastwood prend la défense de Donald Trump et dénonce la génération «mauviette»

Clint Eastwood ne veut pas d'Hillary Clinton comme présidente des Etats-Unis. [KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Républicain de la première heure, Clint Eastwood n'a pas formellement apporté son soutien à Donald Trump mais il a défendu le candidat à la présidentielle par rapport à ses différents propos polémiques.

Dans une interview au magazine Esquire, l'inoubliable interprète de l'inspecteur Harry admet que Trump a dit «beaucoup de choses stupides», mais il estime que c'est le cas de «tous, quel que soit le parti», et qu'il faut «passer à autre chose» Il déclare également que le candidat républicain «tient quelque chose» avec son discours franc, car «tout le monde en a assez du politiquement correct».

Pour autant, celui qui avait fait un discours très remarqué lors de la convention républicaine de 2012 ne soutient pas officiellement Donald Trump. «Je n'ai soutenu aucune candidature. [...] Trump dit ce qui lui passe par la tête. Et parfois, ce n'est pas bon. [...] Je ne suis pas toujours d'accord avec lui».

A lire aussi : Afida Turner apporte son soutien à Donald Trump

Ce qui ne devrait pas empêche le réalisateur doublement oscarisé de voter pour le milliardaire, seul candidat selon lui capable de faire oublier les deux mandats de Barack Obama. «Je vais devoir voter Trump, parce qu'[Hillary Clinton] a dit qu'elle suivra les pas d'Obama».

A travers cet entretien, donné en duo avec son fils Scott, Clint Eastwood fustige également ce qu'il appelle la «génération mauviette» («pussy»). «Tout le monde marche sur des œufs. On voit des gens en traiter d'autres de racistes et tout ça. Quand j'étais petit, on n'appelait pas ces choses du racisme», explique-t-il.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles