Canada : les musulmanes autorisées à porter le hijab dans la police montée

Le costume de la police montée canadienne pourra être porté avec un hijab. [TIM BRADBURY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Alors que le débat fait rage en France autour du burkini, la police montée canadienne a a autorisé ce mercredi les femmes musulmans à porter le hijab avec leur uniforme. 

Le porte-parole du gouvernement canadien, Scott Bardsley, a expliqué que cette autorisation visait à refléter la diversité au sein des communautés au Canada et d'inciter davantage de femmes musulmanes à s'engager dans la police montée royale canadienne. Une mesure similaire avait été prise pour les officiers de religion sikh en 1990, qui peuvent porter depuis le turban. 

A lire aussi : Tout savoir sur le burkini

Un hijab conçu pour ne pas gêner les officiers qui le portent

Le célèbre uniforme rouge avec des bottes noires, dessiné au début du XIXe siècle, pourra ainsi être modifié, le hijab remplaçant le traditionnel chapeau à larges bords. Selon les médias locaux, trois types de hijab ont été testés afin de déterminer celui qui se mariera le mieux avec le costume de la police montée. L'un d'eux aurait déja été retenu. Selon le quotidien de Montréal La Presse, ce hijab serait conçu de manière à pouvoir être enlevé rapidement et à ne pas gêner les officiers qui le portent. 

Le gouvernement canadien a décidé de prendre cette mesure malgré l'absence de demandes particulières en ce sens. La majorité des demandes concernant l'apparence au sein de la police montée provenaient en effet d'hommes qui voulaient se laisser pousser la barbe. 

Auparavant, les polices de Toronto et de Edmonton avaient déja autorisé leurs officiers à porter le hijab. Et on trouve d'autres exemples similaires en Occident : les polices suédoises et norvégiennes, ainsi que celle de Londres, autorisent le port du voile musulman

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, avait affirmé cette semaine que son gouvernement n'avait aucune intention d'interdire le burkini, fidèle à sa politique consistant à laisser les citoyens libres de choisir leur manière de s'habiller. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles