«Les Européens obligés d'accueillir des migrants chez eux» : une ONG fait le buzz

Des tentes de migrants, le 16 décembre 2016 à Saint-Denis.[GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]

C'est un message qui laisse coi. Et pour cause : «[Alerte] Décision de l’UE : tout citoyen ayant un logement de plus de 60m2 devra accueillir un migrant.»

Une ONG, la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), a diffusé volontairement cette semaine cette fausse information sur les réseaux sociaux avec l'objectif affiché de «déconstruire certaines idées reçues sur les migrants». Le timing est réfléchi puisque cette campagne «choc» a été est mise en place en amont de la Journée internationale pour les droits des migrants qui a lieu le 18 décembre.

A lire aussi : Erdogan menace de laisser passer les migrants vers l'Europe

Ainsi, la FIDH a demandé à des journalistes et des personnalités de diffuser cette information, en la faisant passer pour vraie. Il fallait cliquer sur l’article pour se rendre compte du canular.

L’article développe une série de «rumeurs et contre-vérités» sur les migrants. Des affirmations que la FIDH juge fausses, comme : «L’Europe fait face à une crise migratoire», «La détention des migrant-e-s permet de contrôler l’immigration» ou «Tous les réfugié-e-s obtiennent l’asile en Europe».

Plus de 100.000 personnes ont lu le faux article

Lancée le 15 décembre, la campagne fonctionne bien selon l’organisation, car «plus de 100.000 personnes se sont rendues sur le site de la FIDH pour lire l’article en question». Jusqu'à surprendre des sites Web si prompts à dénoncer l'incurie des médias à leur propre jeu. Ainsi, sur le site François Desouche, l'information a été relayée sans vérification ni nuance.

Mais dans un communiqué, la FIDH s’inquiète que sa fausse information ait été reprise «sans aucun commentaire» ou mise en contexte, par Yahoo News par exemple, «probablement au travers d’algorithmes», explique-t-elle.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles