Trump annonce qu'il "a l'intention" de fermer sa fondation

Le président élu des Etats-Unis Donald Trump, le 21 décembre 2016 à Palm beach en Floride [JIM WATSON / AFP] Le président élu des Etats-Unis Donald Trump, le 21 décembre 2016 à Palm beach en Floride [JIM WATSON / AFP]

Le président élu des Etats-Unis Donald Trump a annoncé samedi qu'il avait "l'intention" de dissoudre sa fondation philanthropique controversée pour "éviter ne serait-ce que l'apparence de tout conflit" d'intérêt, un premier gage donné après des semaines de polémique.

C'est la première décision concrète qu'annonce le président élu pour éviter la confusion entre la fonction présidentielle et ses activités d'homme d'affaires. Il a missionné son conseil pour effectuer les démarches nécessaires à cette dissolution, selon un communiqué publié samedi.

A lire aussi : A lire aussi : Un proche de Donald Trump déclenche une polémique en souhaitant la mort d'Obama  

"Pour éviter ne serait-ce que l'apparence d'un conflit intérêt avec mon rôle de président, j'ai décidé que je poursuivrai mon engagement philanthropique d'une autre manière", a indiqué Donald Trump, cité dans le communiqué. 

Saluant le travail "énorme" effectué selon lui par cette fondation, le président élu a affirmé ne pas vouloir "que du bon travail soit associé à un possible conflit d'intérêt". La portée de l'annonce est relative car la fondation était déjà inactive depuis plusieurs semaines, soumise à une injonction de la justice américaine.

Fin septembre, le procureur de l'Etat de New York, Eric Schneiderman, avait ainsi ordonné à la Donald J. Trump Foundation de cesser de recueillir des dons.

Selon le procureur, la fondation ne s'est pas valablement enregistrée auprès du bureau des oeuvres caritatives de l'Etat de New York et n'a jamais soumis les informations financières obligatoires liées à son activité. La gestion de la fondation a été régulièrement critiquée, car soupçonnée de mélanger les genres. 

Selon le Washington Post, Donald Trump l'a utilisé pour payer des amendes réclamées par la justice. Le quotidien avait aussi accusé le candidat d'avoir fait régler par sa fondation 258.000 dollars d'indemnités versées en son nom lors de règlements à l'amiable, alors que la fondation doit seulement servir à des fins caritatives.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles