Un pistolet ressemblant à un iPhone bientôt mis en vente

S'il ne s'agit pas de la première arme à feu pliable, c'est bien le premier pistolet à prendre la forme et l'apparence d'un smartphone. [Site Ideal Conceals]

Un an après la diffusion des premiers plans, un pistolet à double canon en forme de smartphone sera produit dès mars 2017, rapporte l’entreprise américaine Ideal Conceals à l’origine du projet.

Ce pistolet ultra-discret avait déjà fait parler de lui en mars 2016 lorsque Kirk Kjellberg avait révélé les premières images de son arme pliable en forme d'iPhone d’un écran de 6 pouces. Huit mois plus tard, le projet controversé progresse donc, relève le site Mashable.

A lire aussi : Bombe thermobarique, canon à son : les armes du futur

«Il ne nous reste plus que deux étapes de prototypes, qui consistent notamment à alléger le pistolet pour le rendre facile à porter tout en conservant sa structure supérieure», expliquait l'entreprise Ideal Conceal, qui travaille sur la conception de l'arme, sur sa page Facebook le jeudi 5 janvier dernier.

Jusqu'à deux coups de feu

Le smartphone qui n’est autre qu’une arme à feu inquiète les autorités en Belgique. Le quotidien local DH affirme que selon ses informations en début de semaine, «la police belge a diffusé une note destinée à informer tous les services de l’arrivée possible en Belgique d’un gadget ayant le look d’un iPhone», en faisant référence à cet «iPhone gun».

Une fois déplié, le pistolet à double canon également équipé d’un laser fonctionne avec des balles de calibre 380 et peut tirer jusqu'à deux coups de feu. Proposée au prix de 395 dollars (environ 370 euros), l'arme a déjà été précommandée au moins 12.000 fois précise le site d’informations.

«Je ne me suis pas lancé dans ça pour l'argent»

S'il ne s'agit pas de la première arme à feu pliable, c'est bien le premier pistolet à prendre la forme et l'apparence d'un smartphone pour pouvoir être indétectable et transporté partout. Kirk Kjellberg affirme avoir créé cette arme pour renforcer la sécurité personnelle.

«Je ne me suis pas lancé dans ça pour l'argent. Ma passion et ma motivation me viennent d'un désir d'armer chaque personne qui veut porter une arme sur elle et de le faire avec discrétion, fierté, et surtout avec confiance», écrit-il sur la page Facebook de l'entreprise.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles