Les aéroports canadiens s'adaptent aux transgenres

Les transgenres peuvent demander à être fouillés par un homme, une femme, ou les deux.[YASUYOSHI CHIBA / AFP]

Dans un document datant du 28 septembre, l'agence de sécurité des aéroports canadiens explique comment mieux accueillir les transgenres dans les aéroports.

Selon des informations du média canadien CBC, l'agence fédérale chargée de la sécurité des aéroports canadiens a troqué, il y a maintenant quelques mois, ses procédures de fouilles habituelles pour une politique plus sensible et discrète en faveur des voyageurs transgenres.

A lire aussi : Canada : le cannabis légal rapportera plus que l'alcool 

Des documents transmis aux employés des aéroports leur expliquent notamment que des passagers trans peuvent demander à être fouillés par un homme ou une femme selon leur volonté, voire réclamer une «fouille partagée» par un homme et une femme. Ils peuvent également réclamer que le contrôle se fasse en privé, avec présence d'un témoin.

«Ne demandez jamais si une personne est transgenre ou transexuelle, précise la nouvelle liste de règles, mais quand une fouille physique est requise et que vous n'êtes pas sûr du genre de la personne, demandez lui s'il préfère être fouillé par un homme ou une femme.» Le document dévoilé précise aussi que les agents de la fouille doivent traiter les voyageurs avec respect, en leur demandant leur accord avant de les fouiller et en essayant de savoir si un quelconque équipement pourrait les mettre plus à l'aise.

Des doutes quant à l'application concrète

Reste à voir si les employés savent comment se comporter sur le terrain dans des situations qui pourraient leur échapper. C'est la crainte d'Helen Kennedy, directrice de l'organisation canadienne LGBT Egale. «C'est important d'adopter cette politique, qu'elle soit précise et authentique, mais c'est quelque chose de complètement différent de la faire réellement comprendre au personnel sur le terrain (...) si vous voulez en faire quelque chose d'authentique, vous devez le faire bien.»

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles