La statue de la Liberté s’éteint brutalement, Twitter s’interroge

Plusieurs internautes pensent qu'il s'agit là d'un acte symbolique. [SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Simple panne ou métaphore engagée ? Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 mars, la statue de la Liberté s'est éteinte.

Un acte qui coïncide avec la Journée internationale des droits des femmes, ce qui a participé à la naissance de plusieurs hypothèses chez les internautes quant à la cause d'un tel incident.

Beaucoup suggèrent que la statue de la Liberté s'est éteinte dans un élan de soutien pour les droits des femmes, bien que le porte-parole du service des parcs nationaux ait assuré qu'il s'agissait d'une panne. Cela n'a pas empêché les militants féministes d'y voir un signe de protestation ou de ralliement, puisque même les organisateurs de la «Women's March» ont exprimé leur gratitude envers «Lady Liberty».

«Merci Madame Liberté de vous joindre aux côtés de la résistance et de vous éteindre pour #UnJourSansFemme»

A lire aussi : 8 mars : les femmes appelées à cesser le travail plus tôt

L'organisation fait ici allusion à leur campagne lancée pour le 8 mars, #DayWithoutAWoman («Un jour sans femme») qui incite les femmes à ne pas se rendre à leur travail, ni dans les magasins pour une journée.

Ainsi, beaucoup ont cru que la statue de la Liberté, elle aussi, se mettait en grève.

«CNN rapporte que les lumières de la statue de la Liberté se sont éteintes. #UnJourSansFemme commence plus tôt»

«La statue de la Liberté s'est éteinte en avance pour #UnJourSansFemme. Il me semble que c'est une première»

«La statue de la Liberté s'est éteinte ce soir. Aucune lumière. L'Amérique est fermée. #UnJourSansFemme commence plus tôt»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles