Le nombre d’ultra-riches va bondir de 43% d’ici à 2026

Le nombre d'ultra-riches serait de 275.740 personnes en 2026. [PAUL J. RICHARDS / AFP]

Selon le rapport annuel sur la richesse publié par le New World Wealth pour le spécialiste de l'immobilier d'entreprise Knight Frank, le nombre d’ultra-riches devrait augmenter de 43% dans moins de dix ans.

Ils étaient au nombre de 193.490 en 2016 : ces multimillionnaires, qui disposent d’un patrimoine supérieur ou égal à trente millions de dollars, ne représentent que 0,004% de la population, mais concentrent 13% de la richesse mondiale. D'ici 2026, d’après le rapport annuel du New World Wealth, la population de personnes ultra-riches sera portée à 275.740 personnes.

Pour Graaine Gilmore, responsable de la recherche sur l’immobilier résidentiel au Royaume-Uni chez Knight Frank, cette augmentation a commencé l’année dernière : «la création de richesse a connu une reprise en 2016, dont a résulté une augmentation modeste de la population globale de personnes ultra-riches, et inversant la courbe de l’année précédente», écrit-il dans le rapport.

Cette reprise s’inscrit pourtant dans un contexte politique inattendu, suite au Brexit et à l’élection de Donald Trump : «près des trois quarts des sondés ont souligné l’incertitude politique comme étant une menace considérable sur la création et la préservation de la richesse», déclare Graaine Gilmore. La croissance a cependant été possible, selon le responsable de la recherche du New World Wealth Andrew Amoils, grâce à la «performance des marchés boursiers en termes de dollars».

Une croissance inégale

L’Amérique du Nord, avec 73.100 multimillionnaires en 2016, occupe la première place du podium, suivie par l’Europe, qui en comptait 49.650, et l’Asie, avec 46.080 ultra-riches. Or, en 2026, le continent asiatique connaitra, selon les prévisions, une augmentation spectaculaire de 121% dans sa population d’ultra-riches, réduisant son écart de 7.068 personnes avec l’Amérique du Nord.

Selon Graaine Gilmore, parmi les pays asiatiques, «le Vietnam, qui, selon les prévisions, verra sa population d’ultra-riches augmenter de 170%, les portant au nombre de 540 personnes d’ici la prochaine décennie, connaitra la croissance la plus importante du monde». Leur nombre sera notamment «boosté par les domaines de la santé, de la construction et des services financiers locaux», a affirmé Andrew Amoils, cité dans le rapport annuel.

L’Inde, le Sri Lanka et la Chine connaitront également une croissance importante, et ce malgré une économie chinoise au ralenti. Quant au continent africain, de fortes augmentations de personnalités ultra-riches sont attendues à l’île Maurice, en Ethiopie, en Tanzanie, en Uganda, au Kenya et au Rwanda. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles