Législatives : un candidat LR prétexte la mort de sa mère pour éviter un rendez-vous

Le candidat affronte notamment Christophe Castaner. [FREDERICK FLORIN / AFP]

Il aurait pu trouver mieux. Sébastien Ginet, le jeune (29 ans) candidat des Républicains dans la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence, a prétexté la mort de sa mère pour éviter de se rendre à un rendez-vous. 

Un mensonge rapporté au Dauphiné Libéré par le maire de Sisteron, Daniel Spagnou, qui a décidé de retirer son soutien à la campagne de Sébastien Ginet. «Pour se dédouaner d’un rendez-vous manqué, Sébastien Ginet aurait prétexté le décès de sa mère à la suite d’une longue maladie. Il s’avère, après avoir vérifié auprès de sa famille, que cette information est totalement fausse. Elle est d’autant plus choquante que nous fêtions hier toutes les mamans de France» a expliqué l’ancien député au Dauphiné Libéré

Sébastien Ginet n'a pas tenté de démentir l'information. «Dans une campagne malsaine où je ne cesse d'être attaqué personnellement ainsi que ma famille, je suis victime d'une grosse fatigue en même temps qu'une réelle déprime et j'ai commis un écart de langage en même temps qu'un mensonge pour me justifier et que j'ai aussitôt regretté mais il était trop tard», a-t-il déclaré via un communiqué.

Le jeune candidat n'avait pas pour l'heure remis en question sa campagne. Mais ses chances de l'emporter semblaient déja faibles. Le président de la fédération LR était contesté par son propore camp, et il doit faire face au dissident UMP et désormais maire DVD de Corbières, Jean-Claude Castel. Surtout, son principal adversaire dans la circonscription n'est autre que le sortant Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement d'Edouard Philippe investi par la République en Marche

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles