27 morts dans un attentat suicide à Bagdad

Le marchand de glace irakien après l'explosion du 30 mai, à Bagdad. [SABAH ARAR / AFP]

Un kamikaze a fait exploser un véhicule piégé devant un marchand de glaces populaire à Bagdad, tuant vingt-sept personnes et blessant au moins trente autres, ont annoncé mardi 30 mai des responsables sécuritaires irakiens.

Cet attentat perpétré dans le quartier de Karrada, dans le centre de la capitale irakienne, intervient alors qu'a débuté samedi le ramadan, le mois de jeûne musulman durant lequel les habitants de Bagdad, en famille, déambulent en soirée dans les rues.

«Des enfants et des familles»

Le groupe sunnite Daesh, via son agence de propagande Amaq, a revendiqué l'attaque visant «un rassemblement de chiites». Des images publiées sur les réseaux sociaux témoignent de l'impact dévastateur de l'explosion qui a projeté des débris de l'autre côté de la rue. Une photographie prise après l'explosion montre des coupelles de glace maculées de sang.

Brett McGurk, l'envoyé spécial américain auprès de la coalition internationale en Syrie et en Irak, a condamné l'attaque et exprimé sa solidarité avec le peuple irakien. «Les terroristes de Daesh ont visé ce soir des enfants et des familles qui prenaient du bon temps chez un marchand de glaces. Nous soutenons l'Irak contre le mal», a-t-il tweeté.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles