Le pilote demande aux passagers de prier après un problème technique

La compagnie n'a pas encore défini les causes de l'incident.[DIPTENDU DUTTA / AFP]

Secoué par de violentes turbulences dimanche lors d’un vol de Perth à destination de Kuala Lumpur, un pilote de la compagnie AirAsia a conseillé à ses passagers de prier.

«Nous étions endormis quand nous avons entendu une explosion 1h15 après le décollage», a expliqué l’un des passagers, Damien Stevens, à CNN. Le bruit en question semblait provenir d’un des deux moteurs de l’Airbus, situé sous l’aile gauche de l’appareil. Immédiatement après cet incident, l’engin s’est mis à trembler : «C’était littéralement comme si nous étions assis sur une machine à laver», a ajouté un autre passager, Brenton Atkinson, à ABC. «A travers le hublot, on voyait le moteur qui était secoué».

Face à ce «problème technique», le pilote de la compagnie low-cost a décidé de faire demi-tour. Et pendant les deux longues heures qu’ont durée le retour vers l’Australie, le commandant de bord, fort de ses 44 années d’expérience, a conseillé deux fois à ses passagers de prier.

«Je pleurais énormément», a témoigné la passagère Sophie Nicolas à ABC. «D’autres personnes pleuraient, ils tentaient d’appeler leurs mamans, mais la seule chose que nous pouvions faire était d’attendre et faire confiance au commandant».

Plus de peur que de mal

Finalement, l’engin s’est posé sans encombres à Perth, sous les applaudissements des passagers soulagés. Les causes exactes de cet incident n’ont toujours pas été expliquées par la compagnie aérienne, mais le passager Damien Stevens a affirmé à CNN qu’«après l’atterrissage, on s’est rendu compte qu’une pale de la turbine était décrochée», accréditant ainsi l’hypothèse d’un dysfonctionnement touchant le moteur.

Un porte-parole de la compagnie Rolls-Royce, constructeur du moteur, a déclaré dimanche qu’ils étaient «conscients de l’incident, et travailleron[t] étroitement avec des partenaires compétents afin de comprendre les causes de ce problème». Au début du mois de juin, toujours en Australie, un Airbus de la China Eastern Airlines à destination de Shanghai avait également été contraint de rebrousser chemin vers Sydney. Le capot du moteur gauche était déchiré et présentait un trou béant. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles