Non, il n'y a pas d'enfants esclaves sur Mars, assure la NASA

L’invité en question, Robert David Steele a de plus assuré que les enfants kidnappés arrivaient sur Mars après un voyage de vingt ans à travers l’espace.[Capture d'écran YouTube]

Jeudi 29 juin, un invité de l’émission InfoWars aux États-Unis a assuré que la NASA avait kidnappé des enfants et les avait envoyés sur Mars en tant qu’esclaves sexuels.

La NASA elle-même a été obligée d’intervenir. Guy Webster, un de ses porte-paroles a notamment déclaré au site américain The Daily Beast : «Il n’y a pas d’humains sur Mars. Il y a des Rover actifs. Une rumeur qui circulait la semaine dernière assurait qu’il n’y en avait pas. C’est pourtant le cas. Mais il n’y a pas d’humains».

Une théorie complotiste diffusée lors de l’émission The Alex Jones Snow, animée par Alex Jones, adepte des théories complotistes. Son émission est retransmise dans pas moins 118 stations de radio du monde entier.

L’invité en question, Robert David Steele a de plus assuré que les enfants kidnappés arrivaient sur Mars après un voyage de vingt ans à travers l’espace : « Une fois qu’ils sont sur Mars, ils n’ont pas d’autre alternative que de devenir des esclaves sur la colonie».

Alex Jones a renchéri, déclarant que la NASA «ne veut pas qu’on s’en mêle, à chaque fois qu’il y a des investigations, ils les arrêtent».

Lors de la dernière campagne présidentielle américaine, Alex Jones avait reçu Donald Trump, qui lui avait déclaré que sa réputation était «géniale» et qu’il ne le laisserait pas tomber. L'animateur avait également alimenté pendant la campagne la rumeur du «Pizzagate» où le directeur de campagne d'Hillary Clinton était soupçonné d’être à la tête d’un réseau de pédophilie.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles