Afghanistan : près de 30 morts dans un attentat anti-chiite

Explosion à Hérat [Sabrina BLANCHARD / AFP] Explosion à Hérat [Sabrina BLANCHARD / AFP]

Un attentat-suicide a fait mardi soir près de 30 morts dans une mosquée chiite de Hérat, dans l'ouest de l'Afghanistan, au lendemain d'une attaque visant l'ambassade d'Irak à Kaboul revendiquée par le groupe Daesh.

«Le bilan s'élève à 29 morts et 63 blessés dont certains sont dans un état critique», a indiqué à l'AFP le porte-parole de l'hôpital régional, Rafiq Shirzai. «Ce bilan pourrait encore évoluer», selon lui.

Un correspondant de l'AFP sur place a indiqué avoir vu «de nombreux corps» à l'intérieur de la mosquée, laissant craindre un bilan beaucoup plus lourd : il a rapporté la vision de «morceaux de corps éparpillés, de flaques de sang, de gens hurlant, pleurant...» avant d'être chassé par la police.

Les assaillants sont morts

Cette action n'a pas encore été revendiquée. Mais depuis un an, Daesh a visé à plusieurs reprises des foules et des mosquées de la minorité chiite d'Afghanistan.

Selon le porte-parole de la police de Herât, Abdul Ahad Walizada, «deux terroristes sont impliqués dans l'attaque dont l'un portait un gilet explosif et s'est fait exploser, tandis que le second était armé d'un fusil». «Tous deux sont morts» a-t-il ajouté, sans donner de précisions sur la mort du deuxième assaillant.

«L'explosion s'est produite vers 20H00» (15H30 GMT) selon M. Walizada, qui a précisé que «les forces de sécurité ont été déployées» dans le quartier de la mosquée. «Une explosion s'est produite à la porte de la mosquée Jawadya», a également annoncé à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Najeeb Danish.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles