Des militants d’extrême droite confondent sièges de bus et femmes en burqa

La conversation est devenue virale sur Internet et a suscité de nombreuses moqueries. [Capture Facebook]

Un internaute a piégé les abonnés d’une page Facebook d’extrême droite norvégienne, en postant une photo de sièges vides d’un bus.

En légende, Johan Slattavik écrit : «Qu’est-ce-que les gens pensent de ça ?» De nombreux internautes y ont vu des femmes en burqas, attaquant «l’islamisation» du pays, sans même se rendre compte qu’il s’agissait d’un bus tout simplement vide, comme le relate le Washington Post.

Ce groupe anti-immigration a vu défiler une centaine de commentaires sur le post, avec des remarques aussi racistes les unes que les autres : «On ne peut jamais savoir qui se cache en dessous. Cela pourrait être des terroristes armés de bombes», «C’est vraiment effrayant, cela devrait être interdit», «Je pensais que ce serait comme ça en 2050, mais ça arrive MAINTENANT !!!!».

Rendue virale par un homme politique

La conversation est devenue virale sur Internet et a suscité de nombreuses moqueries quand Sindre Beyer, un homme politique norvégien du parti travailliste, a publié sur son compte Facebook des captures écran des échanges du groupe privé, vendredi dernier.

«Qu'arrive-t-il quand une photo de sièges de bus vides est publiée sur un groupe Facebook dégoûtant et que presque tout le monde pense que c'est une horde de burqas ?», a-t-il commenté en légende des images.

Quant à Johan Slattavik, l'internaute à l’origine du cliché sur le groupe, il a reconnu sur le réseau social avoir voulu faire une «petite blague». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles