La compagne du tireur de Las Vegas savait-elle quelque chose ?

Les autorités philippines enquêtent par ailleurs sur un virement de 100.000 dollars.[Police de Las Vegas/AFP]

La petite amie du tueur de Las Vegas Stephen Paddock, de retour mercredi aux Etats-Unis, était entendue par le FBI pour tenter d'éclaircir le mobile du carnage qui a fait 59 morts et plus de 500 blessés.

Marilou Danley, 62 ans, dont l'avion en provenance des Philippines s'est posé à Los Angeles mardi soir, est considérée par le FBI comme un «témoin d'intérêt pour l'enquête» et demeure libre d'aller et venir, ont souligné les médias américains.

Elle se trouvait aux Philippines lorsque Stephen Paddock a ouvert le feu dimanche soir à Las Vegas. Les autorités philippines enquêtent par ailleurs sur un virement de 100.000 dollars qu'elle y aurait reçu de la part du tueur.

Selon la chaîne américaine NBC News citant des sources policières, il a viré cette somme sur un compte aux Philippines la semaine précédant son crime. Un virement pour lui permettre un certain confort après son acte fou ? L’enquête le dira.

Marilou Danley «ne sait rien»

«Il y a des informations selon lesquelles ses papiers d'identité ont servi à réserver l'hôtel ou des détails comme ça», a déclaré mardi la ministre australienne des Affaires étrangères Julie Bishop. Des informations qui posent question quant à son implication dans la tuerie de masse perpétrée par son compagnon.

Mais pour ses sœurs, qui ont témoigné auprès de la chaîne australienne 7 News, Marilou Danley «ne sait rien». Certaines de son innocence, les deux femmes pensent que leur sœur a été poussée à quitter les Etats-Unis par Stephen Paddock lui-même.

«Elle a été envoyée à l’étranger afin qu’elle ne soit pas là pour interférer dans ses plans», ont-elles déclaré à plusieurs reprises. «Elle ne savait même pas qu’elle partait aux Philippines jusqu’à ce que Steve lui dise : 'Je t’ai trouvé un billet d’avion pas cher.' (…) Il l’a fait partir pour pouvoir planifier ce qu’il avait prévu sans être interrompu.»

Selon elles, le témoignage de leur sœur pourrait faire avancer l’enquête : «Personne ne peut rassembler les pièces du puzzle. Personne sauf Marilou». Et d’ajouter : «Puisque Steve n’est plus là pour parler, seule Marilou pourra peut-être aider.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles