États-Unis : une ville terrorisée par des dindes

Les dindes poursuivent les passants, entrent dans les jardins et s'attaquent aux pneus de voitures. Les dindes poursuivent les passants, entrent dans les jardins et s'attaquent aux pneus de voitures.[ARDEA/MARY EVANS/SIPA]

Bridgewater, une petite ville au sud du Massachusetts (Etats-Unis), est depuis peu tourmentée par un gang... de dindes.

Le groupe de gallinacés sème le chaos dans les rues depuis le début du mois d'octobre. Les oiseaux pourchassent les passants, s’invitent dans les jardins des maisons, s’attaquent aux pneus de voiture... Et tout ça faisant fi des autorités : considérées comme des animaux sauvages, les dindes échappent en effet à la juridiction des policiers.

Résultat : des habitants effrayés qui ne savent plus où donner de la tête. «Elles m’ont bien fait comprendre qu’elles étaient au-dessus de moi dans la hiérarchie naturelle», a ironisé un riverain, victime d’un coup de bec. 

Pour alerter sur cette situation, la police de la ville a posté sur Twitter une vidéo montrant l’un de ses propres véhicules, coursé par les oiseaux. Mais pour toute assistance, les habitants sont renvoyés vers l’organisme local de protection des animaux, qui ne pourra rien faire d’autre que prodiguer des conseils. 

Bridgewater n'est pas la seule ville du Massachussetts à subir ce type de désagréments. Des dindes agressives ont également été signalées à Cambridge, si bien que le site officiel de la ville a dédié une page spéciale à ce sujet. Les autorités y recommandent notamment d'essayer d'éloigner les gallinacés en les effrayant, par exemple à l'aide d'un balai ou d'un jet d'eau. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles