Un rescapé du Bataclan survit à l'attentat de Manhattan

Le Français se promenait le long de l'Hudson river lorsque le véhicule-bélier a foncé sur les cyclistes et les passants. [AFP]

Presque deux ans jour pour jour après l'attentat du Bataclan auquel il a survécu, un Français s'est trouvé sur les lieux de l'attaque de Manhattan le 31 octobre dernier. 

Frédéric, 41 ans, s'était offert quelques jours de vacances à New York. Ce Parisien avait décidé de faire une promenade à vélo le long de l'Hudson River lorsque Sayfullo Saipov s'est attaqué aux cyclistes et passants. «D'un seul coup, on entendait dans les talkies-walkies "watch out ! Gunshot, gunshot !" (Attention ! Coup de feu, coup de feu !)», a-t-il raconté à Franceinfo

Les souvenirs du Bataclan étant toujours très prégnants, le Parisien a imméditement compris qu'il se passait quelque chose d'anormal. «J'ai dit au policier "c'est pas juste un gunshot ou un règlement de compte, il y a quelque chose de plus», a-t-il expliqué. 

«J'ai vu qu'il y avait un cadavre sous un tissu blanc, je les ai vus tous en panique, c'est ça qui était impressionnant. Les flics étaient complètement paniqués [...] des mères commençaient à pleurer, elles ne savaient plus où elles étaient», a raconté Frédéric, toujours à Franceinfo, avant de se souvenir des mouvements de panique similaires au Bataclan. 

«La vie est bizarre...»

«Forcément, ça ravive des choses... Toute ma vie, quand j'entendrai une explosion ou un coup de feu, je pense que ça ravivera la chose. Mais on apprend à vivre avec, c'est le propre des traumatismes»

«Déjà la probabilité de se retrouver au Bataclan ce soir-là était minime, et là je viens à New York, premier jour où je me dis "tiens je vais faire le sud de Manhattan en vélo", je tombe là-dessus... La vie est bizarre», a-t-il conclu, après avoir échappé au pire une deuxième fois. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles