Piratage de données d'Uber : plusieurs enquêtes ouvertes

Parmi les données piratées, celles de 600.000 chauffeurs de la société de VTC.

Au moins trois enquêtes ont été ouvertes sur le piratage des données de 57 millions d'utilisateurs d'Uber.

Deux enquêtes ont été lancées par les procureurs de l'Etat de New York et l'Etat du Connecticut. Un cabinet d'avocats américains, spécialisés dans les actions collectives, a également annoncé l'ouverture de sa propre enquête, lançant même un appel aux utilisateurs d'Uber pour qu'ils se fassent connaître. 

Ces enquêtes font suite aux révélations du PDG d'Uber sur le piratage des données de 57 millions d’utilisateurs à travers le monde fin 2016. 

600.000 chauffeurs visés

Parmi ces utilisateurs figurent 600.000 chauffeurs dont les noms ainsi que les numéros de permis de conduire ont été piratés. Les noms des utilisateurs, les adresses électroniques et les numéros de téléphone mobile ont été subtilisés, a indiqué Dara Khosrowshahi, le directeur général de l'entreprise dans un communiqué.

Ce dernier précise néanmoins que l’historique des trajets, les numéros de cartes et de comptes bancaires, mais également les numéros de sécurité sociale et les dates de naissance n’ont pas été piratés.

Dara Khosrowshahi n'aurait été que récemment informé de cet incident. Selon lui, deux personnes ne faisant pas partie de l’entreprise seraient à l’origine de ce piratage massif.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles