Un migrant parcourt plus de 400 km agrippé sous un bus

Illustration - La route des Balkans, dont fait partie la Croatie, reste empruntée par de nombreux migrants souhaitant rejoindre les pays de l'UE.[FEDERICO SCOPPA / AFP]

Un jeune migrant irakien a réussi mardi à se dissimuler sous un autobus et a fait le trajet entre Belgrade et Zagreb (400 kilomètres) agrippé à l'essieu arrière du véhicule, avant d'être découvert à l'approche de la capitale croate.

Le jeune migrant n’a pas été blessé durant le trajet, mais a toutefois été examiné par des médecins, selon la police croate, qui a ajouté qu’elle allait désormais essayer de comprendre dans quelles circonstances il avait pu passer de Serbie en Croatie

La police croate l’a par ailleurs transféré au centre de transit de Tovarnik (est de la Croatie), d’où il sera renvoyé en Serbie, selon les informations de l’AFP. 

«Etant donné qu'il est entré illégalement en Croatie, la procédure prévue par l'accord de réadmission conclu avec la Serbie est en cours», a déclaré le ministère de l'Intérieur croate dans un communiqué

Le quotidien Jutarnji list, qui cite des responsables de la compagnie de transport Cazmatrans, à laquelle appartient l'autobus, rapporte que le trajet, long de 400 kilomètres, a duré près de cinq heures. Une prise de risque qui aurait pu lui coûter la vie. 

«Nous avons entendu un bruit fort provenant du dessous de l'autobus (...), nous l'avons signalé au conducteur qui a ensuite arrêté le véhicule» à hauteur d'Ivanic Grad, à 40 km au sud-est de Zagreb, a déclaré au journal l'un des passagers du bus.

Dès que le bus s’est arrêté, le jeune homme, visiblement choqué, est sorti de sa cachette en rampant, le visage couvert de boue et les mains ensanglantées, selon le témoignage de ce passager. 

La route des Balkans, dont fait partie la Croatie, reste empruntée clandestinement par de nombreux migrants souhaitant rejoindre les pays occidentaux de l'Union européenne.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles