Le pape poursuit son voyage avec une étape au Pérou

Le pape François descend de l'avion à l'aéroport de d'Iquique au Pérou, le 18 janvier 2018 [PABLO PORCIUNCULA / AFP] Il arrive dans un pays enfoncé dans une profonde crise. [PABLO PORCIUNCULA / AFP]

Indigènes spoliés, migrants illégaux, scandales de pédophilie au sein de l'Eglise : le pape François poursuit son voyage en Amérique latine rythmé par des sujets sensibles, avec une nouvelle étape au Pérou de trois jours.

L'avion papal a atterri à 16H32 locales (21h32 GMT) à l'aéroport de Lima, où l'attendait le président Pedro Pablo Kuczynski, a constaté l'AFP. Le Saint-Père, qui devait se rendre à la nonciature apostolique (ambassade du Vatican) dans la foulée, n'avait plus d’activité inscrite à son agenda pour jeudi.

Au cours de son voyage au Pérou (jusqu'à dimanche), le pape fera pour la première fois vendredi une incursion en Amazonie, dans le sud-est du pays, étape phare de son voyage.

Dans le petit centre économique de Puerto Maldonado, il sera accueilli par quelque 3.500 indigènes, dont certains de Bolivie et du Brésil. Preuve de l'intérêt qu'il porte aux menaces environnementales pesant sur ce poumon vert et ses habitants, parfois réduits à l'esclavage par des trafiquants, le pape a convoqué pour 2019 un synode (réunion mondiale d'évêques) consacré aux peuples d'Amazonie.

Il arrive dans un pays enfoncé dans une profonde crise, depuis la grâce accordée à Noël à l'ex-président péruvien Alberto Fujimori, condamné pour corruption et crimes contre l'humanité. Très critiqué pour cette décision, le chef de l'Etat Pedro Pablo Kuczynski, ex-banquier de Wall Street, a lui-même échappé à une destitution pour ses liens avec le géant du BTP brésilien Odebrecht.

À suivre aussi

Le pape François parlant devant le monument à la mémoire des victimes de la bombe nucléaire à Hiroshima, au Japon, le 24  novembre 2019 [Vincenzo PINTO                       / AFP]
Japon L'arme nucléaire est «un crime» et la dissuasion erronée, dénonce le pape
Le pape François prononce un discours contre l'arme nucléaire à Nagasaki (Japon) le 24 novembre 2019 [Vincenzo PINTO                       / AFP]
Japon A Nagasaki, le pape François démonte le principe de dissuasion nucléaire
L'une des deux entreprises impliquées dans le projet a déjà réalisé près de 50 productions en collaboration avec le Vatican.
Streaming Un «Netflix» catholique lancé au printemps 2020

Ailleurs sur le web

Derniers articles