L’Ukraine censure 25 livres importés de Russie

L'oeuvre d'Antony Beevor «Stalingrad» a été censurée en Ukraine. [Capture d'écran Youtube / C-SPAN]

Boris Akounine, Antony Beevor ou encore des encyclopédies et ouvrages pour la jeunesse ont été interdits de distribution en Ukraine. La raison : ils ont été importés de Russie et contiendraient des passages «anti-ukrainiens».

Au total, ce sont vingt-cinq ,ouvrages qui ont été mis en cause car ils représentent «un produit d’édition originaire ou fabriqué et/ou importé du territoire d’un État agresseur». Une loi a été votée en 2016 interdisant l’importation de livres au contenu anti-ukrainien.

Selon Sergui Olinyk, qui dirige le département public chargé des autorisations et du contrôle de la production imprimée, le livre «Stalingrad» de l’historien Antony Beevor contient plusieurs passages consacrés aux ordres, donnés par les forces d'Hitler aux nationalistes ukrainiens, de fusiller des enfants lors de l’occupation nazie. «C'est une provocation. Lorsque nous avons verifié ses sources, nous avons découvert qu'il utilisait des rapports du Commissariat du peuple aux affaires intérieures (sorte de ministère de l'Intérieur de l'URSS)», explique Sergui Olinyk à la Radio Free Europe.

«C’est un scandale. Ils n'ont aucune raison d'agir ainsi. Dans l'édition russe et dans l'édition anglaise, il est clairement indiqué quelle est la source et d'où elle vient», s’est défendu Antony Beevor.

Les relations entre la Russie et l’Ukraine sont très tendues. Kiev et les Occidentaux accusent Moscou de soutenir militairement les rebelles prorusses, ce que la Russie dément. Cela fait près de quatre ans que le Président russe, Vladimir Poutine, a annexé la péninsule ukrainienne de Crimée où près de 10.000 personnes ont perdu la vie et plus de 1.7 million de personnes ont été déplacées. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles