Une application de fitness révèle la localisation de bases militaires secrètes

Des bases militaires pourraient être détectées grâce au système de géolocalisation de l'application développée par Strava Labs. [AFP]

En utilisant une application de fitness lors de leur footing, des militaires ont transmis leur géolocalisation et révélé involontairement l’emplacement de leurs bases militaires notamment en Syrie, en Irak et en Afghanistan. 

Surtout, le système de géolocalisation de l'application développée par Strava Labs a pu révéler à de potentiels ennemis les itinéraires empruntés pour se rendre sur les bases, ce qui peut les aider à planifier des attaques. 

Une base française au Niger repérée

Tobias Scheider, un spécialiste de la sécurité, est à l'origine de cette découverte. Sur son compte Twitter, il montre les contours de la base aérienne de Hmeimim, une base russe située en Syrie, repérée grâce à l'application. Il a aussi découvert que la base française de Madama, dans le nord du Niger, était répertoriée.

«Une leçon attend beaucoup de monde lundi matin», a-t-il ajouté ironiquement, faisant référence aux soldats, qui seront surement réprimandés pour avoir utilisé cette application développée par Strava Labs et involontairement révélé des informations confidentielles sur leur position. Surtout que le problème aurait pu être évité facilement, selon l'application : «Les athlètes qui ont paramétré leurs données 'en privé' ne voient pas leur données collectées».

Le département américain de la défense a déclaré être en train d'«évaluer» la situation, «pour déterminer si des formations additionnelles sont nécessaires et si des politiques supplémentaires doivent être développées afin d'assurer la sécurité du personnel du département sur le territoire comme à l'étranger», selon le porte-parole du Pentagone, Audricia Harris. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles