Le premier couple gay marié russe fuit après avoir reçu des menaces de mort

Drapeau LGBT ( lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres)[AFP]

Evgeniy Voitsekovsky et Pavel Stotsko, un couple d’homosexuels mariés, ont fuit la Russie après avoir reçu des menaces de mort de la police.

Des policiers habillés en civil auraient coupé l’électricité et la connexion Internet dans l’appartement du couple, a rapporté The Guardian.

 Si l’homosexualité n’est pas interdite en Russie, le mariage gay reste illégal. Mais les deux hommes se sont pourtant mariés à Copenhague, au Danemark, le 4 janvier 2018 grâce à une faille dans le système juridique : un article du code des familles permet la reconnaissance des mariages enregistrés à l’étranger.

A leur retour à Moscou, les jeunes mariés se sont ainsi rendus au service de l’état civil pour faire reconnaitre leur mariage. Un fonctionnaire a enregistré leur dossier et a déposé des timbres de mariage sur leurs passeports, officialisant ainsi leur union aux yeux de l’État russe.

Mais selon Vitaly Milonov, le député ayant défendu la loi condamnant « la propagande des relations homosexuelles auprès des mineurs » en 2013, les timbres de mariage ne sont pas valides du point de vue juridique pour le cas du couple gay que le député assimile à des «chèvres puantes».

En 2014, une femme et un transsexuel avaient pu se marier à Saint-Pétersbourg, car l’époux transgenre était encore juridiquement un homme au moment de l'union, et n'avait été reconnu qu'ensuite en tant que femme.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles