Une araignée à queue découverte en Birmanie

Deux théories s’opposent sur l’origine de ces arachnides.[BO WANG / NATURE PUBLISHING GROUP / AFP]

D’étranges araignées, possédant ce qui s’apparente à une queue, ont été découvertes conservées dans de l’ambre, en Birmanie.

Ces arachnides, vieux de 100 millions d’années, ressemblent en tout point aux araignées telles qu’on les connait, avec leurs huit pattes et les filières qui sécrètent la toile. Sauf qu’ils disposent en plus d’un appendice recouvert de poils courts. Ces araignées, minuscules, mesuraient entre 7 et 8 millimètres de long, en comptant les 5 millimètres de queue.

Selon Paul Seden, chercheur à l’Institut de paléontologie et du département de géologie de l’Université du Kansas, cette queue aurait pu servir pour «détecter l’environnement». 

Les certitudes des chercheurs s’arrêtent là, car deux théories s’opposent sur l’origine de ces arachnides.

Selon une première étude, Chimerarachne yingi se situerait entre les araignées modernes, celles que l’on connait, et les très vieilles Uraraneida, cousines des araignées qui vivaient il y a entre 380 et 250 millions d’années et possédaient une queue mais pas de filières. Les chercheurs de cette étude pensent même que les descendants des arachnides découvertes pourraient encore exister dans les forêts birmanes.

A l’inverse, une deuxième étude affirme que Chimerarachne yingi appartiendrait bien à l’espèce éteinte Uraraneida.  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles