Le témoignage choquant d’Angelina Jolie sur les réfugiés en Syrie

Angelina Jolie fait un discours dans le camp de réfugiés syriens Za‘atari en Jordanie[Capture YouTube]

Après sa visite en Jordanie, l’actrice américaine Angelina Jolie s’est dite «choquée» des conditions de vie des réfugiés syriens du camp Za'atari.

Angelina Jolie, nommée envoyée spéciale du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) depuis 2012, a visité les différentes structures du camp Za'atari qui abrite près de 80.000 Syriens ayant fui la violence de la guerre civile dans leur pays d’origine.

Elle a déclaré que «le HCR n’a même pas les fonds nécessaires afin de fournir une aide à la survie pour de nombreuses familles». L'an dernier, l'organisation n'avait reçu que 50% de financement des pays donateurs, et seulement 7% cette année.

Les conditions de vie se dégradent au fil du temps dans le camp. «La plupart des réfugiés syriens ont épuisé toutes leurs économies et la grande majorité d’entre eux vivent déjà sous le seuil de pauvreté, avec moins de trois dollars par jour» a-t-elle déploré.

Dans ce camp représentant la quatrième plus grande ville de la Jordanie d'après l'Oxfam, elle avait aussi un message pour le Conseil de Sécurité de l'ONU. Elle encourage ses membres à trouver rapidement une solution viable qui permettrait aux Syriens de «retourner dans leurs foyers, de mettre fin à leurs souffrances humaines et à la pression qu'ils subissent dans leurs pays d'accueil ». 

En sept ans de guerre, plus de 5.5 millions de Syriens ont émigré de leur pays d'origine et près de 220.000 personnes sont mortes. Angelina Jolie a salué l’hospitalité des pays hôtes surchargés comme la Jordanie, le Liban, l’Irak et la Turquie. Elle les a qualifiés d’« exemple pour le monde, à un moment où la solidarité envers les réfugiés est insuffisante.». 

Les enfants au coeur de ses préoccupations

«Je suis très fière de vous, vous êtes tous très forts» avait lancé l'actrice aux enfants et adolescents du camp Za'atari qui l'entouraient durant sa conférence de presse du 28 janvier 2018.

angelina_jolie_hcr2.jpg

Copyright : capture Youtube

En compagnie de ses filles Zahara, 13 ans, et Shiloh, 11 ans, l’actrice hollywoodienne était émue de les voir jouer « avec des adolescentes de leur âge qui ont perdu des membres de leurs familles, tués ou disparus, et qui luttent contre les traumatismes et la maladie. Ces enfants sont comme les autres, ils partagent les mêmes espoirs et les mêmes droits que tous les enfants de n’importe quelle autre nation ».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles