Le dernier mâle rhinocéros blanc pourrait s'éteindre

Sudan, le dernier mâle de cette espèce, souffre d'une infection. [CARL DE SOUZA / AFP]

Le rhinocéros blanc est plus que jamais proche de l'extinction : Sudan, le dernier mâle de cette espèce, «commence à montrer des signes de faiblesse». 

Au mois d'avril dernier, ce rhinocéros blanc du Nord avait attiré l'attention du monde entier après son inscription sur Tinder. Les utilisateurs qui décidaient de «swiper» vers la droite avaient la possibilité de faire un don pour les recherches permettant d'empêcher l'extinction de son espèce. 

Mais les jours de ce mâle de 45 ans semblent désormais comptés : sur Twitter, la réserve kényane Ol Pejeta, où vit l'animal depuis neuf ans, s'est exprimée sur son état de santé. 

«Nous sommes très préoccupés»

«Tant de personnes ont soutenu les rhinocéros blancs du Nord depuis leur arrivée à Ol Pejeta en 2009, et nous pensons qu'il est important que vous sachiez que Sudan, le dernier mâle rhinocéros blanc de la planète, commence à montrer des signes de faiblesse».

La réserve a également précisé, toujours sur le réseau social, que l'animal avait souffert d'une infection localisée sur sa patte droite arrière à la fin de l'année 2017. Mais «récemment, une infection plus profonde à été découverte sous la précédente». «Nous faisons tout notre possible pour qu'il retrouve la santé. Nous sommes très préoccupés - il est extrêmement vieux pour un rhino et nous ne voulons pas qu'il souffre inutilement», peut-on lire sur Twitter.  

Deux femelles rhinocéros blancs du Nord, Najin et Fatu, vivent également au sein de cette réserve. Les scientifiques tentent toujours de procéder à une fécondation in vitro entre ces trois congénères pour arracher cette espèce des griffes de l'extinction. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles