Dubaï veut faire analyser l’ADN de tous ses habitants

Alors que les recherches autour de l’intelligence artificielle foisonnent à travers le monde, les Émirats Arabes-Unis ont décidé ne pas rater la future révolution technologique qui s’amorce en procédant à un recensement un peu particulier.

Les autorités sanitaires locales ont fait savoir qu’elles comptaient faire analyser le séquençage ADN des 3 millions d’habitants du pays. D’après les révélations du Khaleej Times, la capitale émiratie, qui fait partie des villes au monde les plus actives en matière d’intelligence artificielle, va entreprendre sa vaste récolte par le biais du Dubai Health Association, pionnier en la matière.

En recensant l’ensemble des patrimoines génétiques des Émirats Arabes-Unis, le régime entend créer une gigantesque base de données dans le but d’améliorer son dispositif de santé et de soins. Un projet dont l’esprit s’inscrit à rebours de celui des méthodes employées traditionnellement employée dans la recherche médicale. «Plutôt que d’étudier la génétique d’un patient atteint, notre Intelligence Artificielle passe en revue la base de données, découvre qui a été touché et recherche des personnes présentant des profils génétiques similaires, et donc à risque», indique le Dubai Health Association.

Concrètement, l’idée repose à terme sur le principe d’identification d’un gène défectueux, puis de le remplacer par un gêne dit médicament. Cela pourrait, pour exemple, permettre d’éradiquer un jour la thalassémie, une maladie du sang qui touche près de la moitié de la population locale.

Si l’initiative est saluée par certains, elle suscite également de vives critiques qui y voient une étape supplémentaire franchie vers l’eugénisme.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles